rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://e-studeo.fr/data/fr-articles.xml

logo.gif

 

 La synthèse du cours   Nettement plus




NathanReflexeEco.gif
 Source : ressources NATHAN Réflexe


 
 

LEXIQUE

 
 
 
 
 

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

XYZ

 

A

Action : titre de propriété représentant une partie du capital d’une entreprise ; l’action permet de percevoir une partie des bénéfices de l’entreprise sous forme de dividende et de participer à sa gestion.

Agent économique : individu ou groupe d’individus qui réalise des opérations économiques de façon autonome.

Autofinancement : situation d’un agent économique qui peut satisfaire lui-même tout ou partie de ses besoins de financement à l’aide de ressources propres, ce qui lui évite de recourir totalement à des ressources extérieures (emprunt par exemple)

Autorité de la concurrence : autorité administrative indépendante chargée de la régulation de la concurrence en France (anciennement appelée conseil de la concurrence)

Autorité de régulation : autorité administrative indépendante (AAI) chargée de réguler un secteur économique considéré comme essentiel. Les AAI disposent pour cela d’un pouvoir de réglementation, d’autorisation, de contrôle et de sanction

B

Besoins : tout ce qui est nécessaire à un individu. On distingue les besoins primaires, indispensables à la vie (manger, boire, respirer…), et les besoins secondaires, non indispensables à la vie (se distraire, téléphoner…)

Besoin de financement : situation d’un agent économique dont l’épargne est inférieure aux investissements qu’il souhaite réaliser

Biens ou services collectifs : biens ou services accessibles à tous sans rivalité ou exclusion

C

Capacité de financement : situation d’un agent économique dont l’épargne est supérieure aux investissements qu’il souhaite réaliser

Circuit économique : schéma qui représente les flux (biens, services, travail, monnaie) entre les agents économiques

Coefficient budgétaire : part qu’occupe une catégorie de dépenses dans le total de la consommation des ménages

Concurrence monopolistique : situation de marché concurrentiel sur lequel une entreprise se différencie suffisamment pour se trouver en situation de monopole

Consommation : utilisation de biens ou de services visant à satisfaire les besoins des ménages

Consommation de masse : un plus grand nombre de personnes achète le produit.

 

D

Défaillances du marché : situation où le marché ne satisfait pas les besoins car ceux-ci sont le plus souvent non solvables.

Demande : ensemble des biens et services que les acheteurs sont prêts à acquérir à un prix donné.

Dépenses contraintes ou préengagées : dépenses à engagement contractuel et dont le contrat est difficilement résiliable ou renégociable

E

Économie de marché : système économique qui accorde un rôle central au fonctionnement du marché pour réguler les activités économiques.

Entreprise publique : entreprise dont le capital appartient totalement ou majoritairement à l’État

Épargne : partie du revenu disponible des ménages qui n’est pas consacrée à une consommation immédiate.

Externalités positives ou négatives : actions d’un agent économique qui influent de façon positive ou négative sur les autres agents sans que ceux-ci en payent une contrepartie ou en soient indemnisés

F

Facteurs de production : éléments mis en œuvre et combinés entre eux au cours du processus de production.

Les facteurs de production sont le travail et le capital, auxquels on peut ajouter les ressources naturelles et l’information. Les facteurs de production peuvent se compléter ou se substituer.

Financement direct : mode de financement par la mise en relation directe sur le marché des capitaux entre les agents à besoin de financement et les agents à capacité de financement, en vue d’échanger de la monnaie contre des titres (actions ou obligations)

Financement indirect : mode de financement par l’intermédiaire des banques, qui collectent l’épargne des agents à capacité de financement pour consentir des crédits aux agents à besoin de financement

Fonctions régaliennes : ce sont les fonctions que l’État ne peut pas déléguer au secteur privé, elles concernent essentiellement la sécurité intérieure et extérieure (armée, police, justice)

G

 

H

 

I

Imperfections du marché : situation où le marché ne fonctionne pas de façon optimum, où les conditions de la concurrence pure et parfaite ne sont pas remplies (manque de transparence, situation d’oligopole ou de monopole, entente, etc.).

Investissement : opération consistant à acquérir des biens d’équipement (machines, usines…) permettant de produire d’autres biens ou services

Investissement immatériel : dépenses de l’entreprise dans des biens intangibles tels que brevets, logiciels, recherche et développement, formation des salariés ou marketing

Investissement matériel : acquisition de biens de production durables qui participeront à la production de biens et de services. On distingue les investissements de capacité, de productivité, et de remplacement

J

 

K

 

L

Loi de l’offre et de la demande : fonctionnement parfaitement concurrentiel d’un marché permettant la confrontation de l’offre et de la demande et la fixation d’un prix d’équilibre

M

Marché : lieu de rencontre entre les offreurs et les demandeurs d’un produit ou d’un service dans le but de réaliser un échange.

Marché concurrentiel : structure de marché qui se caractérise par une libre confrontation entre offreurs et demandeurs, assez nombreux pour qu’aucun ne puisse à lui seul influencer le prix

Marché financier : marché de capitaux sur lequel sont émis et échangés les titres financiers (actions et obligations). Il se décompose en marché primaire et marché secondaire

Marché primaire : compartiment du marché financier sur lequel les titres financiers (actions, obligations) sont émis et qui procure des sources nouvelles de financement aux agents économiques

Marché secondaire : compartiment du marché financier, dénommé Bourse, sur lequel les titres financiers (actions, obligations) sont échangés à un cours déterminé par l’offre et la demande

Monnaie : ensemble des moyens de paiement immédiatement utilisables pour régler des échanges

Monopole : situation de marché comprenant un seul offreur et de nombreux demandeurs.

N

 

O

Obligation : titre de créance représentant l’emprunt fait par une entreprise, une banque ou une administration publique, donnant droit à la perception d’un intérêt fixe et remboursé à l’échéance.

Offre : ensemble des productions offertes par les vendeurs à un prix donné

Oligopole : situation de marché comprenant quelques offreurs et de nombreux demandeurs

Opérations anticoncurrentielles : opérations de concentration, de fusion d’entreprises aboutissant à la disparition ou à la restriction de la concurrence sur un marché. Ces opérations sont soumises à la surveillance et à l’autorisation de l’autorité de la concurrence

P

Politique de la concurrence : politique menée par les autorités publiques (nationales ou européennes) dans le but de maintenir la concurrence sur l’ensemble des marchés en interdisant les pratiques et opérations anticoncurrentielles.

Pouvoir d’achat : quantité de biens et de services qu’il est possible de se procurer

Pratique anticoncurrentielle : toute action faite par les entreprises en vue de fausser ou restreindre la concurrence sur un marché (entente sur les prix, partage du marché, etc.)

Prélèvements obligatoires : ensemble des impôts et cotisations sociales perçus par les administrations publiques.

Prix : valeur marchande d’un produit ou d’un service, résultat de la confrontation de l’offre et de la demande

Prix d’équilibre : prix qui égalise l’offre et la demande sur un marché

Productivité : rapport entre le volume de production et le volume de moyens nécessaires à sa réalisation. On calcule généralement la productivité du travail et la productivité du capital, ainsi que la productivité globale des facteurs

Produit intérieur brut (PIB) : mesure de la richesse créée pendant une année par les entreprises situées sur le territoire national. Le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées produites par les agents

Q

 

R

Répartition primaire : ensemble des revenus tirés par les agents économiques de leur participation à l’activité de production (revenus du travail et du capital).

Répartition secondaire : ensemble des revenus issus de la redistribution effectuée par les organismes sociaux (allocations retraite, famille, chômage…)

Ressource rare : ressource dont la quantité est limitée et qui demande un travail de l’homme pour être utilisée par lui.

Revenu de transfert : revenu issu des mécanismes de la redistribution et versé sur la base de critères sociaux (niveau de revenu, état de santé, charges de famille, inactivité…)

Revenu disponible : revenu obtenu en additionnant les différents types de revenus d’un ménage (travail, capital, transfert), desquels sont soustraits les divers impôts et taxes. Le revenu disponible est ensuite ventilé entre épargne et consommation.

Revenu du capital (ou revenu de la propriété) : revenu perçu en contrepartie de la détention d’actifs patrimoniaux (actions, obligations, biens immobiliers)

Revenu du travail : revenu perçu par une personne en échange d’un travail (salaire pour un employé du privé, traitement pour un fonctionnaire…)

Revenu primaire : revenu versé par les ménages en contrepartie de leur participation à la production. Il inclut les revenus directement liés à une participation des ménages au processus de production ; la majeure partie est constituée de la rémunération des salariés (salaires et cotisations sociales). Il comprend aussi les revenus de la propriété (intérêts, dividendes, loyers…).

 

 

 

 

 

S

Science économique : science qui étudie la façon de satisfaire des besoins illimités grâce à des ressources rares ; c’est donc la science des choix sous contrainte de ressources. Elle étudie plus particulièrement la production, la répartition et la consommation

Service marchand : service rendu en vue de réaliser du profit

Service non marchand : service gratuit ou vendu à un prix inférieur au coût de revient

Service public : activité exercée par l’État ou par les collectivités locales dans le but de satisfaire l’intérêt général

Structure de consommation des ménages : indique comment les ménages dépensent leur revenu disponible en consommant. La consommation fait l’objet d’un classement en postes regroupant des biens et services d’une même catégorie (alimentation, hygiène et santé, transports et déplacements…)

T

Taux d’autofinancement : rapport entre l’épargne dégagée par les entreprises et le montant des investissements qu’elles ont réalisés

U

 

V

Valeur ajoutée (VA) : richesse nette créée par l’entreprise dans son activité de production de biens et/ou de services. La valeur ajoutée est égale à la différence entre le chiffre d’affaires (ventes en €) et les consommations intermédiaires (achats en € auprès d’autres entreprises)

W

 

XYZ

 


 
Net-tement plus
     
   
     

 


Date de création : 14/01/2013 @ 19:59
Dernière modification : 04/09/2013 @ 19:21
Catégorie : Economie Droit - Economie 1ère
Page lue 2264 fois
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !